Bien gérer sa e-réputation et savoir en tirer profit

Les exemples de scandales dans les réseaux sociaux et les atteintes à la réputation sur le Web (e-réputation) d’entreprises, petites et grandes, foisonnent. Récemment, il y a eu l’affaire Oasis qui a beaucoup fait jaser.

échecs,hommes,hommes d'affaires,jeux,joueurs d'échecs,masculins,métaphores,métaphores commerciales,personnes,pièces d'échecs,stratégies,stratégies commercialesSelon l’article « Une réputation qui vaut de l’or: le trésor ignoré », publié le 20 avril dernier dans La Presse, beaucoup d’entreprises n’ont aucune stratégie ou approche dans les réseaux sociaux, que ce soit à moyen terme ou à long terme. Pire, certaines ne réalisent pas l’importance ni l’utilité de la e-réputation.

Trop souvent, les dirigeants ne pensent qu’à ce que ça rapportera comme chiffres à court terme : « que vaut-il mieux pour une compagnie : se demander ce que ça rapporte d‘investir dans une communication transparente et proactive ou bien estimer le coût de ne rien faire et de l‘impact de ce qui arrivera… » De plus, la plupart des grandes entreprises ont des systèmes de gestion de crise pour leurs médias traditionnels, mais aucuns pour les nouveaux médias.

Je pense que les entreprises doivent réaliser que leur présence active dans les réseaux sociaux est vitale. Pour savoir ce qu’on dit sur elles, pour effectuer de la veille sur leurs concurrents, mais, surtout, pour garder le contrôle sur leur image et leur e-réputation.

Les médias sociaux offrent aux consommateurs un véritable canal d’information, un droit de parole. Pour l’entreprise, c’est aussi une occasion à saisir. Ma seule crainte? Que des entreprises infiltrent les discussions, se faisant passer pour de « faux clients », afin de manipuler l’information en leur faveur.

Publicités

Étiquettes : , , ,

5 responses to “Bien gérer sa e-réputation et savoir en tirer profit”

  1. alexmaltais says :

    Je suis d’accord pour dire que les média sociaux sont rempli de potentiel pour les entreprises. L’absence d’une entreprise parmi ceux-ci peut être très criante. Par contre, plusieurs média sociaux, comme c’est le cas de facebook, ont été construit sur la base d’interactions entre des personnes ayant une identité individuelle, et il n’est pas toujours évident pour une entreprise de s’immiscer dans cet univers de façon naturelle.

    Une entreprise qui tente d’utiliser facebook à des fins purement mercantiles ne paraîtra pas bien, et une entreprise qui n’utilise pas facebook d’une manière lucrative ne pourra pas justifier ses dépenses dans ce secteur auprès de ses hauts dirigeants. Les entreprises doivent donc trouver un juste milieu entre ces extrêmes, mais cela peut s’avérer difficile dans certains secteurs d’activités.

    Une entreprise présente sur les média sociaux doit savoir pourquoi elle y est, ce qu’elle y fait, et elle doit avoir une stratégie claire quand à son utilisation à court et moyen terme. Trop d’entreprises se joignent aux réseaux sociaux sans trop savoir comment s’y prendre car elles désirent simplement suivre le mouvement populaire. Je crois qu’une entreprise qui intègre les réseaux sociaux doit avoir un plan bien défini. Si ce n’est pas le cas, il est préférable qu’elle s’abstienne. Ceci dit, l’idéal est bien sûr de bien savoir utiliser ces média, mais cela peut parfois nécessiter plusieurs mois de préparation stratégique. Ce processus de préparation est coûteux, mais il est nécessaire. Les entreprises doivent approcher les réseaux sociaux avec ouverture tout en ne précipitant pas leurs actions.

  2. alexandrevincent says :

    Bonjour Catherine et Alex, si vous êtes intéressés par la e-réputation, je vous recommande aussi le blogue suivant : http://imarque1.wordpress.com/

  3. maladouceur says :

    Bonjour Catherine, tout d’abord merci pour ton billet et je tiens à dire que je partage ton opinion sur l’importance de la e-réputation pour les entreprises. Toutefois, j’aimerais faire un commentaire par rapport à la e-réputation des individus. Je crois que les mêmes principes primordiaux s’impliquent à la gestion de la e-reptation personnelle sur le web. Lorsqu’un individu s’ouvre au monde du web et devient une figure publique, il s’exposent aux mêmes menaces ou opportunités qu’une entreprise pourrait rencontrer. J’aimerais illustrer l’importance de la gestion de la e-réputation en ligne pour les individus à travers trois volets distincts. Tout d’abord, au niveau de l’emploi et de la carrière. Il est maintenant pratique courante pour un employeur de visiter les profils sociaux publics d’un futur employé potentiel. Les responsables des ressources humaines ainsi que les superviseurs ou directeurs qui auront l’employé sous tutelle sont appelés à passer au peigne fin les détails et les informations publiées en ligne par l’entreprise de sites sociaux tels Facebook ou Twitter. Il est maintenant possible qu’un employeur refuse indirectement d’embaucher un individu pour cause de photos ou d’informations alarmantes présentes sur le web. Pour les individus, on y retrouve ici un enjeu important puisque malgré le fait que les pages sur les médias sociaux sont entièrement personnelles, elles sont aussi totalement publiques. Il faut prendre en compte ce genre de détail lorsqu’on publie des photos ou des informations sur le web. Or, cela représente un enjeu important dans la gestion de la e-réputation personnelle sur le web. D’autre part, le web et les médias sociaux présentent de grandes opportunités pour des individus talentueux voulant se créer une certaine réputation pour ensuite en profiter directement ou indirectement. On retrouve plusieurs personnes ayant fait carrière autour d’une réputation qu’ils se sont construite à part quasi entière sur le web. Des gens comme Michelle Blanc, Dominic Arpin et Guillaume Brunet utilisent les médias sociaux et les blogs à profusion dans le but de construire et maintenir une réputation de leader dans leurs domaines respectifs. De par une gestion positive de leurs e-réputations, ces derniers ont amené leurs carrières à un niveau supérieur. Finalement, à travers une e-réputation prolifique viennent aussi certaines menaces. Il est dit que les paroles s’envolent, mais que les écrits restent, et cela est particulièrement applicable sur le web et les médias sociaux. Nous avons récemment assisté à un grand nombre de scandales sur Twitter où des célébrités se sont mises dans l’embarras avec des phrases ou des opinions douteuses. Cela démontre que les risques et les menaces augmentent de façon exponentielle en lien avec la croissance de la e-reputation. En conclusion, il est évident que la gestion de la e-réputation personnelle et corporative devient de plus en plus importante dans un monde ou l’accès à l’information ainsi que la vitesse de propagation de l’information sont en constante évolution.

  4. dlobato6200 says :

    Bonjour,

    En effet, La gestion de réputation en ligne est essentielle pour garder une bonne image des entreprises en navigant sur Internet. Il est tellement facile de détruire celle-ci, car plusieurs facteurs peuvent être sur-interprétés dans l’univers web.

    C’est pour cette raison que l’élaboration des stratégies pointues pour garder la bonne image est un facteur essentiel à la consolidation d’une bonne réputation dans l’univers web.

    A toute

    Daniel Lobato

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :