Archive | Réseaux sociaux RSS for this section

Twitter, engagé pour la protection de la vie privée

Le 2 juillet dernier, Twitter a publié son premier rapport de transparence. Le populaire réseau social y a dévoilé la quantité de requêtes gouvernementales faites par pays pour obtenir de l’information sur des utilisateurs ou pour supprimer des tweets. Selon Twitter, de plus en plus de gouvernements font ce genre de demandes. À titre d’exemple, un juge new-yorkais réclamait dernièrement des données personnelles sur un utilisateur impliqué dans une manifestation. C’est la raison pour laquelle le site de microbbloging publiera désormais deux rapports par année.

À première vue, cela me semble une bonne initiative (qui a déjà été utilisée par Google). J’aurais cependant aimé voir des chiffres plus précis, mais j’imagine Twitter me répondrait que l’idée derrière tout ça est de responsabiliser les gouvernements avant tout. Mais je crois que le principal vrai motif derrière cette stratégie est de gagner la confiance du public. C’est connu, les gens craignent que les réseaux sociaux collectent des données personnelles et qu’ils les partagent avec des tierces parties. Qui sait, bientôt, les gens feront peut-être plus confiance à Twitter qu’à la justice…

Sources :

Twitter publie son premier rapport de transparence
L’épreuve de transparence de Twitter face à la justice

Pages Twitter dédiées aux hashtag

clés,dollars,entreprises,financier,iStockphoto,monnaies,sécurité,succès,symboles du dollarTwitter offre maintenant la possibilité aux entreprises d’acheter une page dédiée à un hashtag. Le célèbre réseau social a publicisé ce nouveau service avec la page #NASCAR,via une publicité télévisuelle. La page hashtag ressemble drôlement à un compte officiel (voir le compte officiel de Nascar). La grande différence est que les tweets de la page hashtag sont écrits par n’importe qui (ils ne proviennent pas de l’entreprise) et qu’elle  regroupe tous les tweets dans lequel se trouve le hashtag NASCAR. Il est encore possile de poster un message (mais je me demande qui le recevra?!) et de voir les utilisateurs suggérés.

Pour le consommateur, c’est intéressant, car c’est plus objectif qu’un compte d’entreprise. Je crois que Twitter a trouvé un bon outil marketing pour promouvoir les marques et, surtout, il s’agit d’une stratégie pour augmenter ses revenus. De plus, Twitter a jugé bon de recourir à un média traditionnel, soit la télévision. Cela démontre que l’utilisation des médias traditionnels, même pour promouvoir les réseaux sociaux, peut être pertinente.

Source : Twitter lance les pages dédiées aux hashtags et lance sa première pub TV 

Vie privée et réseaux sociaux

arrangements,Internet,ordinateurs,personnes,protection des données personnelles sur Internet,surveillance,technologie,vie privée,World Wide Web

Sur le Web, plusieurs sites ont un modèle d’affaires basé sur les données et les traces de navigation des internautes, afin de capter leurs intérêts et de leur offrir de la publicité ciblée. Par exemple, Facebook génère des milliers de dollars avec ce type de publicité.

Par contre, les internautes revendiquent de plus en plus cette pratique, affirmant que cela met au détriment leur vie privée. Dernièrement, Facebook s’est fait poursuivre pour 15 milliards de dollars pour atteinte à la vie privée. D’autres n’attendent pas que cette situation se produise et adhèrent à l’initiative « Do not track ». C’est d’ailleurs ce qu’a fait Twitter récemment (lire l’article Twitter rejoint l’initiative Do not track).

Petit rappel : l’utilisation des données existait bien avant l’apparition des réseaux sociaux. C’est seulement un moyen de plus de les obtenir. Que ce soit sur les réseaux sociaux ou ailleurs (par exemple le moteur de recherche Google), ça reste la même chose… Personnellement, je suis gênée par le fait de me faire épier et je crois que les internautes devraient avoir le droit à la confidentialité. Mais d’un autre côté, si on m’offre de la publicité, je préfère en avoir qui m’intéresse au lieu d’une publicité qui va dans tous les sens et qui n’a aucun intérêt pour moi.